Robert Stephan

Sculptures

Robert Stephan est né en 1943 à Strasbourg. Après des études de sculpture académique aux Arts Décoratifs de Strasbourg, il enseigne les arts plastiques. Puis il revient progressivement à une sculpture plus « première » et plus « universelle » où l'utilisation de matériaux bruts et « pauvres » prend la place du plâtre du bronze et de la pierre.

 

Le torchis des maisons de la région, le bois des forêts environnantes de son village de Kertzfeld et la découverte de multiples possibilités offertes par la tronçonneuse sont les déclencheurs d'une pratique plus libre, plus ludique, voire magique, fortement rattachée à son enfance. Il privilégie les formes simples et récurrentes à travers une série d'arbres totemisés, de colonnes, de maisons, de stèles, de "planches d'écritures" avec des moyens qu’il réduit volontairement à l'extrême : le blanc de chaux, les ocres de la terre naturelle, la brûlure et le « bleu de Bouxwiller ».

 

Il inscrit au cœur du bois la vibration de la lumière, les rythmes de l'humain et du végétal, unis dans une même croissance et un même cycle de vie. On retrouve dans les œuvres de Robert Stephan cette verticalité commune à l'arbre, à la statuaire, et à l'homme. C'est par l'absence même de la représentation humaine que celle-ci est suggérée : les chaises, escaliers, échelles, maisons évoquent une présence proche, et créent une sorte de lien d'intimité entre l’objet et le spectateur.

Lauréat du CEAAC et prix de 1a ville de Colmar en 2000, Robert Stephan s'associe à de nombreuses manifestations culturelles (Wissembourg, Altkirch, Strasbourg, Pays de Barr et du Bernstein, Windstein, Sentier des Passeurs à Salm, Lampertheim…) Sa préoccupation est de restituer l’artiste dans un contexte social, qui n'est pas forcement celui du marché de l’art. Il se voudrait « passeur d'Art», « lmaginateur » et révélateur. Pour lui l’expression par la création est plus un moyen qu'une fin en soi.


Relevée sur un mur de son atelier parmi de multiples gribouillis, cette affirmation : « ce que je recherche ressemble à l’évidence, une vie n'y suffit pas. L'Art des enfants, les Arts Premiers, l'Art Populaire, sont des jalons. Mes guides dans ce cheminement depuis la nuit des temps, sont Gérard Haug, Soulages, Rembrandt, Newman, Nemours, Rothko, Ryman, Dubuffet... les enfants, et tous les chamanes de la terre. » 

 

Atelier de Robert Stephan 2019

 

Atelier de Robert Stephan 2019

 

Atelier de Robert Stephan 2019

 

Atelier de Robert Stephan 2019

 

Atelier de Robert Stephan 2019

 

Atelier de Robert Stephan 2019

 

Atelier de Robert Stephan 2019


Robert Stephan a participé aux expositions suivantes

 

mai 2019

Exposition Patrick Loste, Dan Steffan, Robert Stephan, Gabi Streile

découvrir